Droit Individuel à la Formation (DIF)

Qu’est-ce que c’est ?

LE DIF permet à tout salarié de bénéficier d’un crédit d’heures de formation pour développer ses compétences dans son métier, lui permettant d‘agir sur son évolution professionnelle.

Pour les salariés, le DIF est une occasion d’accéder à des formations professionnelles.

Pour l’entreprise c’est l’opportunité de former ses collaborateurs, de perfectionner leurs connaissances, d’acquérir des compétences.

Quelles formations sont éligibles au DIF ?

Si la loi instaurant le DIF n’énumère pas toutes les formations éligibles au titre du DIF, le texte de loi précise que les actions de promotion ou d’acquisition, d’entretien et de perfectionnement des connaissances, ou les actions de qualifications rentrant dans le cadre du DIF.

Bien sûr des branches professionnelles, des entreprises, des organisations représentatives d’employeurs et de salariés peuvent s’accorder et définir en priorité les formations éligibles au titre du DIF. Renseignez-vous auprès de votre entreprise pour connaître les priorités définies.

Qui bénéficie du DIF ?

  1. Tout salarié en CDI ayant minimum 1 an, d’ancienneté dans l’entreprise
  2. Tout salarié en CDD ayant travaillé 4 mois dans les 12 derniers mois
  3. Tout salarié en CDD/CDI intérimaire

Comment connaître son crédit d’heures de formation DIF ?

Instauré par la loi relative à la formation tout au long de la vie, ce Droit Individuel à la Formation permet de bénéficier de 20 heures de formation par an, cumulables sur 6 ans au maximum, sans dépasser un plafond de 120 heures.

Afin de connaître votre crédit d’heures disponibles dans le cadre du DIF, consultez votre bulletin de salaire, où cette information figure le plus souvent.
L’employeur est tenu d’informer annuellement chaque salarié de son crédit d’heures DIF.

Comment en bénéficier ?

C’est au salarié de faire sa demande de formation dans le cadre du DIF et ce, sur la base des informations fournies et transmises par l’employeur.
En cas d’accord de l’employeur, la nature, la durée, le coût et l’organisme de formation délivrant la formation devront être précisés dans cet accord.
Si l’employeur ne valide pas la demande du salarié, elle dispose d’un mois pour lui signifier ce refus, au-delà la demande est automatiquement validée.

La loi plaide pour un déroulement des formations éligibles au DIF en dehors du temps de travail (RTT, congés payés, temps de loisir). Cependant suivant les accords de branche ou d’entreprise il est possible de suivre sa formation pendant le temps de travail.


CONTACTEZ NOUS
Découvrez le guide 2016
SSIAP Ile de France promotion